Catégories
Uncategorized

Laxité ligamentaire et étirements pendant la grossesse

On dit souvent aux femmes enceintes (et même aux femmes qui allaitent) de faire attention aux étirements excessifs car l’hormone relaxine assouplit leurs ligaments et, par conséquent, elles peuvent se blesser si elles s’etirent trop. Ces conseils couramment dispensés, sont-ils justifiés par la recherche ?

La production de la relaxine est certes la plus élevée pendant la grossesse, mais elle est produite dès la maturité sexuelle par les femmes et par les hommes. La relaxine agit principalement sur l’utérus, les seins et les tissus du canal pelvien. Cependant, des récepteurs de la relaxine se trouvent également dans les ligaments. Des recherches ont aussi trouvé que la relaxine affecte le système cardiovasculaire et joue un rôle dans l’équilibre hydrique.

Une laxité articulaire qui apparait pendant la grossesse a été bien établie, par exemple dans des recherches comme celle-ci et celle-ci. Cette laxité articulaire semble culminer à peu près en même temps que la production maximale de relaxine. Cependant, il ne semble pas y avoir de recherche corrélant la production de relaxine ou la laxité ligamentaire et les blessures. La laxité ligamentaire est probablement un facteur contribuant à la stabilité posturale et au risque de chute pendant la grossesse, sujets surlesquels vous pouvez lire ici et ici. Cependant, les modifications de la stabilité posturale dues à la laxité ligamentaire ne se limitent pas à la grossesse, des études ont également trouvé des modifications de la stabilité posturale au cours du cycle menstruel, comme dans cette étude.

Les directives publiées par la Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada, par le Collège Américain des Obstétriciens et Gynécologues ainsi que celles publiées par le Collège Royal des Obstétriciens et Gynécologues (Royaume-Uni) ne font aucune mention des précautions supplémentaires que les femmes enceintes devraient prendre pendant des étiremente. Cela suggérerait que les femmes enceintes peuvent suivre les mêmes directives que le grand public lors de l’étirement. Comme d’habitude, la regle d’or c’est écoutez votre corps ! Si vous vous sentez bien, tout va bien ! Si l’étirement provoque des genes ou des douleurs, arrêtez-vous et demandez conseil à un professionnel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s